J’ai testé pour toi : la coloration professionnelle à domicile

Comme tu le sais (ou pas) je vais me faire mes colos/décolos à Paris dans un endroit très sympa qui s’appelle le Bar des Coloristes. Le concept c(est que tu viens pour avoir un conseil coloration et que si ce n’est pas une usine à gaz à faire, tu puisses repartir avec ton ordonnance coloration et tes petits produits pour le faire.

 

IMG_3964

L’ordonnance coloration !

 

 

J’y suis allé à la base pour devenir blonde, mais mon fichu henné m’empêche d’y arriver.

A chaque balayage que je tente, les longueurs henifiées ressortent orange flashy alors que les parties issues de la repousse, sans henné deviennent blondes.

Effet malabar bi-goût garantie, même avec une colo dessus, qu’on est obligé de prendre foncée et qui du coup ne me rend pas franchement blonde…

Case départ.

Seule solution, laisser pousser et couper les longueurs au fur et à mesure pour obtenir un jour je l’espère, une coupe potable sans plus de henné sur les cheveux qui me permettent de passer au blond.

 

Une solution existe à laquelle je me refuse, le décapage.

Trop agressif, trop cher.

Donc me voilà à ma case départ avec des cheveux qui tirent vers le cuivré genre écureuil et dans une teinte niveau 7 pour celles qui connaissent le langage coiffeur (blond qui correspond pour le commun des mortels à du châtain clair).

Bref, le coloriste me dit que le blond ca va être complique à cause de mon bi-goût (orange en bas et naturel en haut). Que l’idée la plus rationnelle (marre du rationnel moi) ca serait de partir sur un 7.47, un blond cuivré marronné. Oui, madame, tout ça sur ma tête.

Moi je suis pas contrariante, je dis oui.

Le résultat est bien car très naturel et le bi-goût est masqué.

Sauf que finalement j’en ai marre du roux.

Je pars avec mon ordonnance beauté qui m’explique comment obtenir ce résultat à la maison.

Oui, mais moi je veux plus du roux, alors je fais quoi moi ?

Bah je vais sur des blogs et j’apprends que pour neutraliser l’orange, bah faut mettre du bleu.

Ok, donc en langage coloriste c’est du cendré ou du perle.

Bah du coup je file chez Bleu libellule et parce que je suis une Ouf je me saisis du tube de coloration 7.1 qui correspond à du blond cendré.

 

IMG_3954

 

IMG_3955

 

La coloration pro finalement quand on ne fait pas des trucs de malade, c’est facile.

Enfin, celle que j’ai faite c’est très simple.

 

IMG_3962

 

C’est une colo sans ammoniaque de chez Wella, la Colour Touch.

Le tube se présente de la façon la plus classique possible.

Pour mes cheveux (un carré long), j’utilise la moitié du tube de coloration et un petit flacon (60 ml) de révélateur. Proportions, 1 volume de colorant pour 2 volumes de révélateur.

J’ai pris « l’intensif »…

Je mélange le tout dans la bouteille.

Je m’enduis le tour du cuir chevelu d’une crème bien grasse.

J’applique le produit sur cheveux lavés et essorés. J’attends 30 mn.

J’émulsionne 2 mn (j’ajoute un peu d’eau et je frotte comme un shampoing) pour la brillance.

Et Tadam !!! Une Pétronille comme neuve.

Enfin presque…

Dans le même ton, mais le côté cendré te donne l’impression d’une couleur plus foncée d’un ½ ton. Le côté roux s’est clairement estompé. Pas complètement mais ca a bien refroidi la couleur. C’est très naturel, c’est nickel.

Pas de grosse prise de risque tu le vois, mais en tout cas, c’est pas trop mal pour une première.

En tout cas, si vous n’avez pas d’envie de changement radical ou de réalisation technique, c’est très simple et très peu cher.

Bon, voilà c’est pas la mer à boire, mais rappelle moi de te parler de l’infamie des cheveux blanc la prochaine fois.

 

Bisous !

 

Pétronille