Je teste pour toi : le sevrage des sucres raffinés

 

53b789fc505d99e_file

 

J’ai pris conscience d’un truc qui cloche dans mon alimentation et qui fait que tout rééquilibrage ou tentative de perte de poids est vouée à l’échec.

Je suis addict au sucre.

Je me doutais que j’avais une certaine appétence pour le sucre, les gâteaux, le chocolat…le Nutella…et les jus de fruits.

Mais en fait, je me voilais la face. C’est plus qu’une  inclination vers le goût sucré, mais une réelle addiction.

Je ne vais pas te détailler mes menus, rassure-toi, mais ce qui est assez significatif chez moi c’est mon obsession des jus de fruits.

Je bois 1l à 1.5l de jus de fruit par jour.

Oui, tout simplement parce que je déteste le  « goût » de l’eau et que dès que je commence à boire du jus de fruit, je descends la bouteille en l’espace de 2 à 3 heures.

Chaque gorgée en appelle une autre.

Je me suis rendu compte du problème quand j’ai commencé à être à cours de jus de fruit et qu’au lieu de boire de l’eau, je me suis littéralement assoiffée. Je suis capable de crever de soif plutôt que de boire un verre d’eau…

Mon mode d’alimentation c’est l’anarchie.

 

une_alimentation_saine_coute_a_peine_plus_cher-7

 

Pas de petit dej, grosse dalle à midi, je dévore ce que je trouve et comme je ne mange que très peu de viande ou poisson, je mange des légumes mais aussi et surtout beaucoup de féculents, de pain et du fromager et toujours, oui, toujours un dessert. Alors dessert, oui, une part de gâteau quoi, jamais de fruit. Surtout pas !

Ensuite je meurs de faim vers 17h00, je tiens jusqu’à ce que je rentre chez moi.

18h30, je me rue sur le placard à gâteaux et je me fais du pain de mie au Nutella ou des gaufres liégeoises ou je démonte Pépito.

20h00, heure du repas, je n’ai pas faim, je ne mange rien avec ma petite famille. Je saute le repas ou parfois je mange vers 22h00, juste avant d’aller me coucher, et si possible du pain et du fromage.

C’est pas beau ca ????

Après je me pose des questions, mais pourquoi je prends du poids ? je fais du sport mais je maigris pas ???

Bah, t’as plus 20 ans ma cocotte, t’en as 36 et 2 enfants au compteur…et des habitudes alimentaires merdiques.

Bon, tout ca pour dire que ca m’a pris brusquement comme ça.

Je me suis dit ma cocotte, qu’est-ce que tu as avec le sucre ? Pourquoi quand tu commences à manger un truc sucré tu n’arrives plus à t’arrêter ? Pourquoi tu te sens mal quand tu essaies de te restreindre ?

Pourquoi tu as comme un léger étourdissement quand des fois le we tu prends un petit dej à base de Princes trempés dans ton lait ?

Bah, je pense avoir trouvé la raison, je suis droguée au sucre.

Oui, droguée, car après m’être renseigné sur plusieurs site, c’est avéré, le sucre est bien une drogue, et le sucre raffiné l’ennemi de ta santé.

_logo-poison_s

 

Alors, attention, je précise bien le sucre raffiné, car le corps à besoin de sucre pour vivre, c’est même notre moteur principal, le glucose.

Là, je te parle du sucre qui n’apporte rien, le sucre raffiné, le saccharose, si ce n’est que des calories vides, sans nutriments, minéraux, vitamines. Le bon vieux sucre qui va directement dans ton sang et qui bousille ta glycémie à coup de grosses décharges d’insuline et qui te fait entrer en hyperglycémie pour retomber brutalement en hypoglycémie, et qui pour te sentir à nouveau mieux t’incite à remanger du sucre.

Le bon cercle vicieux du sucre qui appelle le sucre.

Et il va où le susucre ??? Directement alimenter tes petits bourrelets, car si le niveau de sucre de ton organisme est complet, tout ce que tu vas manger va se transformer via des réactions métaboliques en (gras sur tes fesses) lipides.

Oui et le 2eme effet kisscool, c’est que manger du sucre, augmente le stockage des graisses.

Comme j’ai pas spécialement envie de devenir diabétique à 50 ans, et que je veux tester un peu mon addiction, j’ai décidé de réduire de façon significative le sucre dans mon alimentation.

Enfin pas tous les sucres, sinon je meurs direct. Je ne suis pas maso non plus.

Non, j’arrête de façon plus raisonnable. Je diminue de façon significative mon apport en sucres raffinés et le produit raffinés de manière générale.

Alors le sucre ce n’est pas que le sucre blanc de table, il est partout, caché dans la quasi-totalité des plats et alimentation industrielle.

Va jeter un coup d’œil dans tes placards pour lire les étiquettes et reviens me voir. Je suis pas sure que tu en trouves tellement, des produits dans lesquels les industriels n’ont pas rajouté du sucre.

Si sur le paquet tu vois la mention « sucres naturellement présents » c’est bon, le reste c’est tout du mauvais.

Bref, du coup, fini les pauses sucrés, les jus, les sodas, les bonbons, mais aussi le pain blanc, le riz blanc, les pâtes etc… Et oui, car ces farines blanches, donc raffinées agissent sur l’organisme, comme le sucre raffiné. Youpi.

La bonne nouvelle c’est que tu peux les remplacer par la même chose, mais en version complète, et ça c’est cool !

 

no-sugar

 

Alors mes bonnes résolutions ?

–       Fini les boissons sucrées. Je remplace par de l’eau avec un trait de citron pressé dedans.

–       Fini les thés sucrés toute la journée. Je remplace par du thé et de la tisane non sucrée.

–       Fini le pain / riz / pâtes blanches. Je remplace par la version complète

–       Fini les gâteaux au dessert. Je prends un fruit.

–       Fini les goûters hyper sucrés. Je prends un fruit et des amandes et des graines. C’est magique, ça cale et c’est bon.

–       Fini les petits dej aux Princes / Brioches / Madeleines, maintenant c’est Muesli bio non sucré avec un fruit. Je te garantis que c’est magique pour tenir jusqu’à midi. Et autre produit magique pour remplacer la pâte à tartiner : la purée d’amandes sur du pain complet, 1 tranche avec une boisson chaude et un fruit.

Au bout d’une semaine ça donne quoi cette affaire-là ?

–       J’ai perdu un peu de poids mais pas tant que ça (1kg) car pour le moment je compense un peu le manque du sucre avec autre chose et il faut que mes nouvelles habitudes s’installent.

–       Je lutte pour ne pas manger sucré quand mes enfants prennent le gouter (l’appel de la crêpe au Nutella tu connais ?)

–       J’ai multiplié par 100 ma consommation de fruits (je partais d’assez bas, hein)

–       Je m’aperçois que ce n’est pas trop difficile quand je suis seule, mais socialement c’est un peu chiant surtout si tu as pas envie d’expliquer à tout le monde que oui c’est surement très bon, mais que non tu vas pas en manger, ca appelle beaucoup de questions et j’ai pas envie de rentrer dans des justifications à n’en plus finir, parce que le sucre c’est cool, ok ?

–       Le sucre ne me manque pas trop pour le moment, parce que je suis encore volontaire dans ma démarche et c’est l’attrait de la nouveauté.

 

Je poursuis en tout cas, on verra ce que ça donnera.

En tout cas, je suis satisfaite de faire quelque chose pour moi, pour prendre soin de mon corps et de ma santé.

 

key_visual_nutrition

 

La suite au prochain épisode !

Bisous !

 

Pétronille

 

J’ai testé pour toi : la coloration professionnelle à domicile

Comme tu le sais (ou pas) je vais me faire mes colos/décolos à Paris dans un endroit très sympa qui s’appelle le Bar des Coloristes. Le concept c(est que tu viens pour avoir un conseil coloration et que si ce n’est pas une usine à gaz à faire, tu puisses repartir avec ton ordonnance coloration et tes petits produits pour le faire.

 

IMG_3964

L’ordonnance coloration !

 

 

J’y suis allé à la base pour devenir blonde, mais mon fichu henné m’empêche d’y arriver.

A chaque balayage que je tente, les longueurs henifiées ressortent orange flashy alors que les parties issues de la repousse, sans henné deviennent blondes.

Effet malabar bi-goût garantie, même avec une colo dessus, qu’on est obligé de prendre foncée et qui du coup ne me rend pas franchement blonde…

Case départ.

Seule solution, laisser pousser et couper les longueurs au fur et à mesure pour obtenir un jour je l’espère, une coupe potable sans plus de henné sur les cheveux qui me permettent de passer au blond.

 

Une solution existe à laquelle je me refuse, le décapage.

Trop agressif, trop cher.

Donc me voilà à ma case départ avec des cheveux qui tirent vers le cuivré genre écureuil et dans une teinte niveau 7 pour celles qui connaissent le langage coiffeur (blond qui correspond pour le commun des mortels à du châtain clair).

Bref, le coloriste me dit que le blond ca va être complique à cause de mon bi-goût (orange en bas et naturel en haut). Que l’idée la plus rationnelle (marre du rationnel moi) ca serait de partir sur un 7.47, un blond cuivré marronné. Oui, madame, tout ça sur ma tête.

Moi je suis pas contrariante, je dis oui.

Le résultat est bien car très naturel et le bi-goût est masqué.

Sauf que finalement j’en ai marre du roux.

Je pars avec mon ordonnance beauté qui m’explique comment obtenir ce résultat à la maison.

Oui, mais moi je veux plus du roux, alors je fais quoi moi ?

Bah je vais sur des blogs et j’apprends que pour neutraliser l’orange, bah faut mettre du bleu.

Ok, donc en langage coloriste c’est du cendré ou du perle.

Bah du coup je file chez Bleu libellule et parce que je suis une Ouf je me saisis du tube de coloration 7.1 qui correspond à du blond cendré.

 

IMG_3954

 

IMG_3955

 

La coloration pro finalement quand on ne fait pas des trucs de malade, c’est facile.

Enfin, celle que j’ai faite c’est très simple.

 

IMG_3962

 

C’est une colo sans ammoniaque de chez Wella, la Colour Touch.

Le tube se présente de la façon la plus classique possible.

Pour mes cheveux (un carré long), j’utilise la moitié du tube de coloration et un petit flacon (60 ml) de révélateur. Proportions, 1 volume de colorant pour 2 volumes de révélateur.

J’ai pris « l’intensif »…

Je mélange le tout dans la bouteille.

Je m’enduis le tour du cuir chevelu d’une crème bien grasse.

J’applique le produit sur cheveux lavés et essorés. J’attends 30 mn.

J’émulsionne 2 mn (j’ajoute un peu d’eau et je frotte comme un shampoing) pour la brillance.

Et Tadam !!! Une Pétronille comme neuve.

Enfin presque…

Dans le même ton, mais le côté cendré te donne l’impression d’une couleur plus foncée d’un ½ ton. Le côté roux s’est clairement estompé. Pas complètement mais ca a bien refroidi la couleur. C’est très naturel, c’est nickel.

Pas de grosse prise de risque tu le vois, mais en tout cas, c’est pas trop mal pour une première.

En tout cas, si vous n’avez pas d’envie de changement radical ou de réalisation technique, c’est très simple et très peu cher.

Bon, voilà c’est pas la mer à boire, mais rappelle moi de te parler de l’infamie des cheveux blanc la prochaine fois.

 

Bisous !

 

Pétronille