Les coiffeurs n’aiment pas le henné (mésaventure inside)

Hello,

Si tu me suis un peu sur Fessedebouc tu as du lire mes post rageurs lorsque je me trouvais chez le coiffeur il y a peu.

Pour remettre les choses dans le contexte tu sais sans doute que je suis en pleine transformation capillaire, à savoir essayer de supprimer les hennés de mes cheveux pour colorer à nouveau mes cheveux chimiquement et surtout me permettre de les éclaircir à nouveau.

Voici le résumé de mes aventures précédentes :

–       Pourquoi je veux arrêter le henné + plan d’action

–       Etape 1 : Masques coco+argile

–       Etape 2 : Démaquillant colour B4

Donc si tu suis toujours, mon étape 3 de mon plan diabolique c’était d’aller chez le coiffeur pour me faire engueuler avoir l’opinion d’un professionnel sympa, posé et ouvert.

J’ai vu une copine qui avait une couleur sympa et qui habite pas loin de chez moi. N’ayant pas de tortionnaire coiffeur attitré, je me suis dit que j’allais aller chez son coupe tifs.

A vrai dire, j’ai l’impression que ce qui m’y est arrivé, pourrait arriver dans n’importe quel salon. Car, oui, j’ai demandé quand même à 2/3 salons de mon patelin et on m’a fait comprendre que si je pouvais aller faire ça ailleurs ça serait bien aimable. J’imagine que la difficulté fait fuir…

Bon, j’y suis allé.

J’ai demandé un bon coloriste, ouvert d’esprit.

La nénette me dit, oui oui pas de problème.

Je m’assois.

Elle me dit : « Bon bah on fait quoi là ? »

Moi : « J’aimerais couper un peu les pointes qui sont abimées et surtout pouvoir avoir l’avis d’un coloriste pour savoir ce qu’il est possible de faire avec mes cheveux. J’ai fait du henné et… »

Elle : « De quoi ??? Du henné ??? Oulalala, nan mais ça va pas du tout. Oulala, je vais demander à ma responsable… »

Je n’ai même pas le temps de finir ma phrase et de lui expliquer ce que j’avais fait qu’elle avait décidé que ça n’allait pas.

La responsable qui était à 2 chaises de la mienne en train de faire un brushing à une dame commence à lever les yeux en l’air et dire à la nénette que ça n’allait pas être possible.

Ok, je prends sur moi car j’adore qu’on parle de moi, devant moi, sans qu’on ait l’impression que je sois présente, mais tant pis.

Elle arrête son sèche-cheveux l’espace de 3 secondes pour s’adresser à moi et me dire :

Elle : « Nan mais c’est quoi encore cette idée saugrenue que vous avez eue… »

Moi : « C’est pas saugrenu, c’est naturel, ça leur a fait beaucoup de bien et… »

Elle : « Ouais bah voilà le résultat maintenant ! La seule solution pour vous c’est de tout couper hein…»

Et elle remet en route son sèche-cheveux sans que personne encore ne sache ce que je désire…

Et puis quoi ? Il a quoi le résultat ? Des cheveux forts et brillants ? Longs comme jamais je ne les ai eus ? Ok, ils sont foncés, mais c’est bien le seul problème… si un peu sec, mais rien de grave !

Bref, la nénette revient et elle me dit qu’on ne va pas pouvoir faire grand-chose pour moi.

Je lui réponds qu’avant de me donner son avis il lui suffisait peut-être de m’écouter et de savoir ce que je voulais qu’on me fasse…

Ambiance dans le salon.

Elle : « Bon bah je vous écoute alors. »

Moi : « Je sais bien que je ne passerai pas d’un cuivré/ acajou à blonde en 5 mn et ce n’est pas ce que je souhaite, mais je voudrais savoir s’il était possible d’envisager un balayage pour éclaircir un peu et faire quelque chose pour masquer les quelques cheveux blanc que j’ai. »

Je lui réexplique ma life, à savoir que j’ai fait du henné sans sels métalliques, que j’ai fait des masques coco/argile et 2 démaquillants et que ça a plutôt bien marché.

Elle me regarde les cheveux et là elle m’explique un truc surréaliste, que mes cheveux sont imprégnés de henné sur la moitié inférieure uniquement et que la partie supérieure n’a rien et qu’on pouvait faire un diacolor sur la partie supérieure pour homogénéiser la couleur avec la partie inférieure.

Alors sur le principe je dis oui, mais je n’ai qu’à peine 3 cm de racines sur lesquelles il n’y a pas de henné et pas la moitié de mes cheveux… ! Mes cheveux arrivent à mi-dos !

Je lui explique que mes cheveux naturels sont blond foncés et pas roux et que là on voit clairement la coloration acajou donnée par le henné.

Et elle me soutient mordicus que si,c’est comme çà.

Ah bon.

De toute façon j’en ai tellement marre et comme je sais que j’ai utilisé la Rolls Royce du henné, que le seul risque que j’encoure c’est que la coloration n’accroche pas et qu’elle va me faire une colo de la même couleur que mon henné, au pire je ressortirai comme je suis rentrée…

Alors je lui dis Ok. Et je pense « Bourreau fait ton office ».

Elle m’applique le diacolor, numéro 6.4 pour celles que ca interesse, un poil trop foncé à mon avis, mais bon, dans un silence religieux, et tant mieux.

Après la pose je passe au bac, et là je suis dans les mains d’un apprenti qui s’échange des regards très significatifs avec les autres coiffeuses et qui rigolent et qui parlent tout bas en me regardant.

J’adore.

Je fulmine. J’en ai marre, j’ai envie de tout renverser dans le salon et de m’occuper moi-même de leurs tignasses.

Mais non, je suis une fille éduquée, calme et polie à la colère froide.

J’attends, je patiente, je ronge mon frein.

Je passe à la coupe.

Evidemment, la nénette me dit à quel point j’ai les cheveux flingués, pourris, secs, abimés. Bref, à quel point je suis moche.

Là, je suis à saturation.

Et elle me sort à nouveau :

« Nan mais quelle idée vous est passée par la tête pour faire un truc pareil… »

Alors là, ni une ni deux je l’ai enchainée. Calmement mais fermement.

Je lui ai répondu que ce qui était vraiment dommage c’est que certaines formations de coiffeuses étaient incomplètes et que le manque de curiosité et d’ouverture d’esprit de certains soi-disant professionnels de la couleur était vraiment dommageable et donnait une image hautaine et désagréable de bon nombre de ses pairs.

Je lui ai fait un cours accéléré sur ce qu’était le henné et que non, mes cheveux n’allaient pas tourner au vert ou tomber en masse dans son lavabo car j’avais eu la vigilance de me tenir informée de ce que c’était avant de me lancer. Que cela avait sauvé en bonne partie mes cheveux et mon cuir chevelu et que j’allais chez le coiffeur pour entendre des conseils avisés et pas des lieux communs. Que je ne m’attendais pas à l’impossible, mais juste à de l’écoute et un programme à suivre pour atteindre mon but, même en 2 ans !

Autant te dire que pour la suite du coiffage il n’y a plu eu un mot.

J’avais la boule au ventre. Je me doutais que j’avais un grand risque de me retrouver incomprise devant un coiffeur, mais à ce point-là, c’était la 4eme dimension.

Résultat de tout ça ?

  • 10 cm de moins, mais c’est bien et normal.
  • Une couleur à peu près homogène mais plus foncée qu’après mes colour B4
  • J’ai toujours mes cheveux, ils ne sont pas verts ni détruits
  • 70 euros de moins
  • Les nerfs à fleur de peau
  • Aucun conseil sur ce que je dois faire
  • Le sentiment que je ne trouverai jamais un professionnel compétent et à l’écoute de mon cas ( il doit exister non ??? Si tu es là, contacte moiiiiii !!!!)

 

Voici Avant au soleil :

P1040614

Et Après, toujours au soleil:

photo

 

La nénette à la fin a quand même osé me proposer la carte de fidélité.

J’ai tourné les talons et je suis partie.

Voilà, tu sais tout.

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot Jean-Pierre.

Je reviendrais. Enfin pas dans ce salon, c’est certain…

Bisous !

 

Pétronille

PS : si tu connais un bon coiffeur, quelqu’un qui connait, stp help me ! Refile l’info !!!

 

Publicités

14 réflexions sur “Les coiffeurs n’aiment pas le henné (mésaventure inside)

  1. nelissage (@nelissage) dit :

    Hello Pétronille,
    Des coiffeurs à l’écoute et pro, ça existe. Je pense par exemple à Céline Dupuy qui m’a reçue avec beaucoup de gentillesse. Elle a coiffé chez les grands et a ouvert en 2012 un salon dédié au lissage et à la coloration. Dans l’article que je lui ai consacré elle souligne par ailleurs que lorsqu’elle coupe les pointes, elle ne coupe vraiment que les pointes. Elle même porte les cheveux longs. Ca rassure ses clientes ;o)

    Ses services sont ultra personnalisés et elle est très attentionnée. Tout ce que j’apprécie chez un professionnel.

    Je suis en contact avec pas mal de coiffeurs. Si tu cherches des réponses spécifiques au henné, contacte-moi. Je te mettrai en relation.

    Tu peux m’écrire à nelissage AT gmail DOT com

    Le site de Céline Dupuy : http://www.celine-dupuy.com/
    Mon article sur son salon : http://madmagz.com/fr/magazine/167008#/page/8
    Mon blog : http://www.nelissage.com/

    J'aime

  2. Djahann dit :

    Ouh ben moi, même si je suis timide et pas adepte des esclandres, je crois que je me serais barrée avant de faire quoi que ce soit ! Y a des limites au mépris, quand même !

    J'aime

  3. Leratvert dit :

    C’est clair qu’en matière de mépris, les capilliculteurs y vont forts. Et je passe sur leurs commentaires à la con alors que tu veux juste te faire couper les cheveux (ah bah non les cheveux courts quand on a des hanches pulpeuses ça va paaaas du tout) ou une couleur (ah bah non ça va pas du tout vous aller au teint….ah vous voulez revenir à votre couleur naturelle ?), g aussi eu droit à « vous perdez bcp vos cheveux et il sont ternes, c normal en début de grossesse », pas de bol j’étais pas enceinte juste malade…. Bref j’attends encore de trouver le coiffeur qui sera ni saoulant, ni donneur de leçon et qui saura proposer et ne pas flinguer mes choix capillaires. Oui qqpart cette espèce rare existe!!!

    J'aime

  4. Biohair dit :

    haha j’adore les salon de coiffure elles/ils pensent tout savoir et nous crie dessus au moindre truc genre ce qu’on veut c’est mission impossible sauf que moi j’achète mes produits chez les grossistes coiffure et je fait tout toute seule en m’informant et en général tout se passe bien ou plutôt tout se passait bien! je pense que tu est passé par la case detox et je ne sais pas trop ce que tu veux je m’y connais super bien en colo chimique et bof bof en henné je peux t’aider peut être 🙂

    J'aime

  5. Kim dit :

    C’est vraiment dommage que tu sois tombée sur une telle bécasse (pour pas dire autre chose). Personnellement j’ai aussi fait du henné, pas autant que toi, mais j’en ai fait, ce qui a aussi foncé mes cheveux (qui sont un poil plus claires que le blond foncé à la base). J’ai été voir mon coiffeur (qui se trouve au coin de ma rue, assez pratique, prix correctes et gars sympa) qui lui aussi au début m’a dit « henné, aïe », j’ai pris le temps de lui expliqué que c’est du henné d’assez bonne qualité (Aroma-zone), que j’ai déjà fait un peut dégorgé avec du color B4 et que donc pas de risque d’être verte ou cheveux qui tombent.
    Il me dit qu’il comprend, mais que ravoir ma couleur naturelle ne se fera pas en une fois.
    Son plan d’attaque: me faire des mèches blondes (donc décolorer certaines mèches, au lieu de toute la tête d’un coup car il ne veut pas rendre mes cheveux comme du foin) plusieurs fois pour éclaircir et dès que ma couleur est plus claire que ma couleur naturelle, coloration proche de ma couleur (ça on verra peut-être que je vais penche pour un blond un peu plus clair mais toujours en mèches, pour après laisser repousser genre « je reviens de vacances).
    J’ai été il y a deux semaines, je suis ressortie blonde vénitienne avec des mèches plus blondes. En gros ça a été: mèches, shampoing américain, patine pour enlever un max du cuivré. Lui m’a dit qu’il espérait moins cuivré quand même, moi perso la couleur me plait, c’est pas importable.
    Donc étape suivante: coupe et rebelotte sur mèches,… en Septembre (pour pas flinguer mes cheveux).
    Bon soyons claire: mes cheveux n’ont pas spécialement appréciés (non tu m’étonnes ^^). Je vais donc retourner à des shampooings plus chimiques car j’ai essayé mes deux shampoings, et des soins pour chouchoutter mes cheveux rien à faire.
    Mais en même temps ça faisait un moment que je me disais que j’allais faire une pause du naturel car ça devenait obsessionnel: une demi heure pour trouver un shampoing « acceptable » selon mes critères, puis je devenais parfois limite agaçante envers ceux qui sont pas « au naturel » en leur disant que le naturel c’était bien mieux et bla et bla…(il existe bien l’orthorexie pour l’alimentation saine, il doit existe quelque chose dans le même gouts pour les soins naturels) et une bonne amie me l’a fait remarqué. Je vais donc mettre ça entre parenthèse le temps du traitement et un peu laisser pousser. On verra quand j’aurais une longueur qui me convient (là j’ai un carré qui se trouve entre les oreilles et les épaules et personnellement je n’aime pas et ça me stresse et j’ai remarqué que depuis que je suis stressée sur mes cheveux ils n’ont plus de forme, se mettent mal et sont « moche », merci le psychologique…)

    J'aime

    • Gloss Me Up dit :

      Merci beaucoup pour ton témoignage Kim ! A vrai dire je suis le même process que toi actuellement. Je reviens du coiffeur hier et j’en ferai un post très bientôt. Merci encore !

      J'aime

      • Kim dit :

        Bonjour c’est re moi^^
        Voilà je venais juste t’envoyer un commentaire pour te dire de ne pas perdre espoir: au bout de deux séances de méchage, je vois le blond se profiler tout doucement? La deuxième séance était début Septembre, je suis ressortie avec un blond vénitien assez clair (d’après le coiffeur, plein de femmes entrent dans son salon en demandant la couleur que j’ai eue sur la tête au final « par accident » (sans chercher à l’avoir quoi). Il parait que c’est « la » couleur de la saison…. Enfin personnellement je m’en fou.
        Puis j’ai découvert une chose: ne pas écouter l’adage qui dit qu’il faut couper ses cheveux tous les 3 mois… J’ai fais ça pendant 1 ans, et bien j’ai stagné à la longueur entre mes oreilles et mes épaules pendant tout ce temps. Au dernier rendez-vous, j’avais demandé comme d’habitude une coupe. et là la coiffeuse regarde mes cheveux (après avoir terminé les mèches) et me dit: pas besoins, vous en prenez bien soins, ils n’ont pas l’air abîmé si en plus vous voulez laissez pousser ça va vous ralentir pour rien. Enfin merci mon Dieu une « vraie » pro, pas une sortie de folle du ciseau qui coupent 5 cm au lieu d1…
        Courage dans ta recherche (identique à la mienne) di beau blond (dans les cheveux bien sûr^^ )

        J'aime

  6. Vialettes dit :

    J’ai trouvé une chaîne de coiffeur qui utilise le henné (henné neutre) pour soigner les cheveux des clients : Camille Albane. Les soins sont très courts, donc je doute un peu de leur efficacité réelle, mais, au moins lorsque je leur explique que j’utilise du henné chez moi… Ils m’encouragent!

    J'aime

  7. Lydia dit :

    Bonjour,

    L’article a été posté il y a longtemps mais je voulais te dire que la prochaine fois que tu fais un henné et que tu veux un coiffeur qui ne te jouerait pas le cirque que l’on t’a déjà fait, va chez un coiffeur maghrébin ou indien. Ils connaissent mieux le henné car c’est très commun au Maghreb et en Inde, et ne vont pas te traiter comme si tu sortais de la quatrième dimension!

    Le henné n’est pas très connu dans les salons « classiques » pour cheveux « européens », tout comme les cheveux afros d’ailleurs. C’est pour ça qu’il vaut mieux aller là où ils en ont l’habitude, cad dans des salons maghrébins ou indiens 🙂

    J'aime

  8. Marilyss dit :

    Coucou ! juste un petit mot pour dire que je ne cherche même plus à parler hénné avec les coiffeurs !
    Déjà, avant même le hénné, j’en avais marre qu’on critique tout le temps mes pointes abîmées (merde, on est client, pas leur gosses !), et qu’en plus on ne me fasse jamais ce que j’avais demandé (je n’ai été satisfaite d’un coiffeur qu’une seule fois dans toute ma vie). Tout ça en payant cher….
    Le hénné m’a un peu trop foncé les cheveux, alors j’ai essayé de mettre mes appriories de coté et de leur laisser une chance. J’ai demandé l’avis de deux:
    L’un m’a proposé de les couper au carré et de faire des mêches par dessus…. et l’autre m’a assuré que mon hénné avait des sels métalliques vu la couleur. J’ai fini par décolorer moi même, aucun problème, et j’ai obtenu ce que je voulais. Mon seul soucis actuel (un an et demi aprés) c’est que ce n’est pas parfaitement homogène, mais ça ne choque personne autour de moi à part moi (et surement les coiffeurs), on m’a souvent félicité pour ma magnifique couleur (je suis modèle photo), et mes cheveux restent brillants (un peu sec à l’occasion) et d’une couleur chaude naturellement.
    Mon résultat n’est pas parfait, mais je sais que ça correspond plus à ce que je veux faire que si je confiais mes cheveux à ses gens qui savent mieux.
    Témoignage, car je me retrouve vraiment dans ton histoire, sauf que moi, je me suis barrée avant qu’ils touchent à mes cheveux chéris !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s