Néocica de Filorga : la crème miracle anti-bobos

Me revoilà après quelques jours de holidays durant lesquelles j’ai eu l’occasion de tester (entre autres) la crème Néocica des laboratoires Filorga que l’on m’a présenté comme la crème miracle anti bobos.

Je dois t’avouer que je connaissais pas du tout cette marque ….

Bouhhhhhhhhhhhh shame on me !!

Faut dire aussi que ce n’est pas le genre de marques à faire un grand tapage médiatique à coup de people pour la représenter !!

En fait, c’est ma petite Pétronille qui m’en a parlé la première.

Et puis j’tai pas dit !!!!

J’ai en ce moment même l’immense chance de tester, grâce à notre superbe Tata Sonia, plusieurs produits des laboratoires Filorga (Merci Marianne ! ) …  je viendrai bientôt t’en reparler.

Alors pour commencer, je vais rapidement te présenter le monde merveilleux de Filorga.

C’est en 2007 que les Laboratoires Filorga inventent la Cosmesothérapie, le mariage entre le monde de la cosmétique et celui de la médecine esthétique.

Tous les produits de la gamme contiennent le fameux NCTF, un cocktail poly-revitalisant de 55 ingrédients actifs (vitamines, acides aminés, coenzymes, minéraux, anti-oxidants, bases nucléiques) et de l’acide hyaluronique (qui va permettre d’hydrater et de régénérer les tissus).

Voilà pour le petit topo, j’ai fait bref, si tu veux en savoir plus tu peux te rendre sur le site des laboratoires Filorga.

Alors revenons à notre sujet, la crème Neocica . Ne t’égare pas Naïla !!

C’est à la base un produit  de soin destiné aux peaux hyper sensibilisées ou irritées à la suite d’un peeling, d’une microdermabrasion, d’un traitement laser ou d’injections ….

Alors je me suis demandé en quoi j’étais concernée, parceque moi j’ai juste lu le mot « injections » que j’ai associé à Botox, alors ca m’a fait un peu flipper pour ne rien te cacher.

La première mission de Néocica est d’accélérer le processus de réparation tissulaire et d’apaiser les peaux sensibilisées par des traitements esthétiques.

Mais Naïla elle est pas encore passée par la case chirurgie esthétique, enfin elle espère ne pas y passer un jour, quoi que on ne sait jamais …

Euhhhhh, comment te le dire sans te froisser … je crois que pour le coup, toi, t’as un peu trop abusé des injections ma cocotte…

Alors d’abord, en fille consciencieuse, j’ai lu les conseils d’utilisations :

Appliquer trois à six fois par jour sur la zone agressée, par de très légers tapotements. Conçu pour être appliqué après une intervention esthétique (peeling, laser etc …), NEOCICA peut également être utilisé pour apaiser la peau agressée par les irritations du quotidien (sur les lèvres gercées, après l’exposition solaire, après le rasage).

Les « irritations du quotidien » ça me parlait plus ! Et les occasions pour l’essayer se sont malheureusement présentées.

1er essai :

C’est les vacances, chic.

Je fais une escapade au bord de la mer, il va faire beau et je me dit que je vais enfin pouvoir enfin remettre ma paire de  Dopie … sauf que Baaaaaaaaaaaam !

Je me prend le pied de la table entre le gros orteil et le deuxième ( je sais pas si il a un nom celui là  !).

Et là, je hurle, et puis quand je vois qu’un bout de ma chair vient de mettre les voiles et que je commence à saigner, je manque de défaillir…

La douleur est encore là, et je me dis que ca va être mort pour les tongs…

Et puis je finis par me calmer en repensant à la crème Nécocica que j’avais pensé à embarquer avec moi, je me dit allez hop, je vais tester, sait-on jamais …

Un peu de crème entre les orteils avant de dormir, et le lendemain, JOIE !!!

J’ai même plus mal et ça a déjà quasi cicatrisé.  J’ai donc pu remettre ma Dopie sans souci …

I love you my Dopie ! Toi et moi c’est pour la vie !

2ème essai :

Je me brûle avec mon fer à repasser, ouais ca m’arrive souvent, et même presque toutes les fois où je suis de corvée de repassage, Susan Mayer c’est moi.

Et là j’ai directement eu le reflexe de chopper le tube de Néocica. Un peu de crème sur la lésion et ça m’a calmé tout de suite.

Et puis ça a évité à la peau de se boursoufler.

Et la cerise on the cake, c’est que ça ne m’a même pas laissé de cicatrices, c’est bluffant.

3ème essai :

J’ai tendance à avoir les mains très sèches, y’a même une petite crevasse qui était apparue sur ma mimine, en plus comme je fais la vaisselle sans gant ça n’a pas arrangé les choses.

Donc, un petit peu de Néocica sur ladite crevasse et au bout de quelques jours j’ai vu les résultats.

La crevasse s’est vite refermée et la qualité de la peau a été visiblement améliorée.

Pour Néocica, hip hip hip HOURRA !!!

4ème essai :

En ce moment, je teste aussi un autre produit des laboratoires Filorga, le Meso Sculpt, et j’ai trop trop trop trop de chance !

C’est une méthode révolutionnaire contre la cellulite, je te ferais un debrief dans un mois une fois que j’aurais terminé ma cure.

Pour faire bref, c’est un kit qui s’utilise avec un Roller à micro aiguilles stimulant et une solution anti-cellulite fermeté.

Le principe : tu pshitt la solution sur ta cellulite, tu passes le roller sur la peau, et tu repshitt pour finir.

Les micro-aiguilles créent des miniuscules canaux dans l’épiderme,  ce qui permet à la solution de franchir rapidement la barrière cutanée et d’entrer plus vite en contact avec les adipocytes, qui sont des cellules spécialisées dans le stockage de la graisse, miam miam, appétissant tout ça !!

La longueur des micro-aiguilles et de 0,25 mm pour éviter tout saignement …

Sauf que moi, comme je te l’ai dit plus haut, je suis un peu (beaucoup) maladroite et avec le Roller, jai un peu trop appuyé  comme une sauvage ( parce que franchement les micro-aiguilles, tu ne les sens pas et ça fait pas mal du tout).

Et comme une gourdasse,  la Roller a glissé de ma main et rapé sur ma peau.

Ouiiillllllle !!

Alors là, j’ai commencé à saigner, et ça m’a même brulé, pour rien te cacher.

Ni une, ni deux,  je dégaine le tube de Néocica.

La douleur a été atténuée immédiatement, je t’assure je ne te mens pas.

Le lendemain, je n’avais plus de rougeurs et d’inflammations, juste des petites croutes.

Alors je lis dans tes pensées, et je sais ce que tu vas me dire, qu’il y’a d’autres crèmes comme la Biafine ou l’Homéoplasmine par exemple, qui auraient très bien fait l’affaire blablabla …..

Mais déjà j’avais rien d’autre sous la main, alors je peux pas te dire !

Et puis franchement ca m’a aussi changé la vie d’utiliser une crème anti bobos qui a plus la dégaine d’une crème de jour et qui a pas du tout l’odeur de médicament.

Et oui, son odeur est diviiiiiiiiiiiine, légèrement parfumé mais pas entêtante. L’application est précise grâce à la canule. La crème est fluide et pénétre très bien, elle ne colle pas.

Le bémol (bah oui, y’en a quand même un) :

Son prix (30,50 euros ) pour sa très faible contenance (20 ml).

C’est vrai qu’on en a pas besoin d’une tonne, mais quand même ca fait un peu cher la crème hein !

Moi qui voulait aussi l’utiliser comme crème pour les mains, je pense que je vais carrément éviter.

Et puis, il y’a un autre truc, c’est vrai que l’emballage est super classe, noir et blanc, très sympa …. Mais il est surdimensionné pour un aussi petit tube.

Je te montre :

 

Et la notice en plusieurs langues, je sais pas si c’est bien nécessaire mais bon,  nul n’est parfait.

En tout cas, ce que je peux te dire c’est que Néocica a soigné à merveille mes petits bobos du quotidien et moi c’est ça que je retiens !!

Naïla

Publicités

4 réflexions sur “Néocica de Filorga : la crème miracle anti-bobos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s